26 Nov

Directeur technique Digital

  • Analyse des besoins des utilisateurs internes ou externes

– Décliner la stratégie digitale de l’entreprise en définissant les projets de développement ou de refonte de site dans un contexte multi canal.

– S’investir dans certaines négociations de haut niveau avec des partenaires (fournisseurs de prestations techniques, de contenus, grands clients…).

– Rencontrer les opérationnels (en entreprise) ou la maîtrise d’ouvrage du client (en agence ou en SSII) afin de valider les avant-projets et de procéder aux arbitrages.

– Participer aux actions d’avant-vente (en agence) et répondre aux appels d’offres.

– Proposer des solutions innovantes multicanaux (Internet, Internet mobile, tablettes, présence sur les réseaux sociaux…).

– Superviser la phase de rédaction du cahier des charges et de l’analyse fonctionnelle réalisée par le chef de projet fonctionnel.

– Valider les spécifications fonctionnelles.

– Valider les choix technologiques avec l’architecte web et le chef de projet technique.

– Dépouiller les appels d’offre avec le chef de projet et choisir les prestataires (si la réalisation est sous-traitée).

– Prendre connaissance des évolutions technologiques et organiser la veille fonctionnelle et technique.

 

  • Définition des moyens et objectifs des projets

– Planifier des projets sur une période donnée de manière à faire travailler ensemble la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage.

– Définir l’urbanisme du projet et analyser la faisabilité avec l’architecte technique.

– Définir les objectifs en matière de déploiement technique et de satisfaction client.

– Déterminer les moyens humains et réfléchir à l’opportunité technique d’une sous-traitance.

– Prendre en charge les relations avec les partenaires techniques (sociétés de service, éditeurs de logiciels, agences de création, référenceurs, web analysers, etc.).

 

  • Gestion administrative et suivi budgétaire

– Définir les budgets et les faire valider par sa hiérarchie et/ou la direction administrative et financière, ou par le service achat du client.

– Suivre les plannings de déroulement des projets en intégrant les techniques de gestion des risques pour éviter les dérapages.

– Établir et analyser les tableaux de bord relatifs au déroulement des projets et à l’activité de service (PMO).

 

  • Management des ressources du projet

– Définir les ressources humaines nécessaires au déploiement des projets : constituer et encadrer une équipe de collaborateurs répartis par départements opérationnels : production éditoriale, commercial, business développement, marketing, technique ainsi que, dans certains cas, les départements fonctionnels (support clients, finances, ressources humaines, juridique…).

– Choisir la clef de répartition entre ressources internes et ressources externes.

– Rencontrer et choisir les prestataires (co-traitants, sous-traitants, etc.).

– Superviser les relations avec les sous-traitants.

– Recruter les équipes de chefs de projet et participer au recrutement des autres équipes (développeurs en particulier lorsqu’il s’agit d’équipes internes).

– Manager (hiérarchiquement ou fonctionnellement) les équipes de chefs de projet (fonctionnels et techniques).

– Définir les plans de formation pour développer les compétences des équipes aussi bien sur le plan technologique que méthodologique.

– Prendre en charge la gestion des inter-contrats (en agence ou en SSII).

– Assurer tout au long du projet la relation avec le client, qu’il soit interne ou externe.

– Veiller aux bonnes relations entre maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage, entre équipes techniques et équipes artistiques.

– Réfléchir à l’évolution des méthodologies de gestion des projets.